destination


destination

destination [ dɛstinasjɔ̃ ] n. f.
XIIe; lat. destinatio
1Ce pour quoi une personne ou une chose est faite. 1. fin, finalité. La destination de l'homme sur la terre. destinée, mission, vocation; raison (d'être). Destination d'un édifice. 1. affectation. Cet appareil n'a pas d'autre destination. emploi, usage, utilisation. Destination d'une somme d'argent. Dr. Bien immeuble par destination.
2Lieu où l'on doit se rendre; lieu où une chose est adressée. but, direction. Partir pour une destination lointaine, inconnue. À DESTINATION. Arriver, parvenir, être rendu à destination. Train, avion à destination de Marseille.
⊗ CONTR. Origine, provenance.

destination nom féminin (bas latin destinatio, -onis) Littéraire. Finalité de quelqu'un, ce pourquoi il existe : La destination de l'homme sur terre. But, usage, affectation de quelque chose, ce à quoi quelque chose est destiné : Quelle est la destination de cet appareil ? Lieu vers lequel quelque chose ou quelqu'un se dirige, est dirigé : Destination inconnue.destination (expressions) nom féminin (bas latin destinatio, -onis) Arriver à destination, arriver, parvenir au lieu prévu. ● destination (synonymes) nom féminin (bas latin destinatio, -onis) But, usage, affectation de quelque chose, ce à quoi quelque chose est...
Synonymes :
Lieu vers lequel quelque chose ou quelqu'un se dirige, est dirigé
Synonymes :
- but

destination
n. f.
d1./d Rôle, emploi assigné à une personne ou à une chose. La destination de cette pièce reste à déterminer.
d2./d Lieu où doit se rendre une personne, où une chose est expédiée. Parvenir à destination.

⇒DESTINATION, subst. fém.
Action de destiner (quelqu'un, quelque chose) à (quelqu'un, quelque chose); résultat de cette action.
A.— Domaine philos. Motivation morale, spirituelle; but métaphysique de l'existence de l'être humain en général. Destination naturelle, temporelle. Synon. destinée, fin, finalité :
1. Si le terme final de tous les êtres est un but moral, des nuages épais peuvent couvrir aujourd'hui les plans de cette destination universelle; mais nous n'en devons pas moins avoir un but moral dans tout le cours immortel de notre être. (...) Notre marche est combinée avec les loix et les œuvres du souverain principe, et quelque ténébreuse que soit aujourd'hui pour nous notre destination originelle, n'en négligeons pas la moralité...
SAINT-MARTIN, L'Homme de désir, 1790, p. 177.
2. Parmi les fins essentielles de la raison, il y en a une qui est la première, la plus élevée à laquelle toutes les autres se subordonnent et pour laquelle elles ne sont toutes que des moyens; cette fin, c'est la destination totale de l'homme, et la philosophie qui s'y rapporte s'appelle philosophie morale.
COUSIN, Leçons sur la philos. de Kant, 1857, p. 75.
P. ext. [En parlant de choses abstr.] Le propre du christianisme n'étant point d'avoir inventé (...) les trois misères (...) la mort, la misère, le risque, mais de leur avoir trouvé leur destination véritable (PÉGUY, Clio, 1914, p. 214).
B.— Rôle spécial attribué à un être humain, à une chose.
1. Fonction particulière attribuée à un être humain en raison de ses qualités naturelles (physiques, morales, intellectuelles). Synon. mission, rôle, vocation. Impulsion (...) parfaitement conforme à la destination propre de la femme. Une preuve que tout cela se passe par l'influence directe des ovaires (CABANIS, Rapp. phys. mor., t. 1, 1808, p. 281). Il apparaissait vieux garçon par destination (ESTAUNIÉ, Ascension M. Baslèvre, 1919, p. 7) :
3. Comme tous les êtres qui remplissent le monde ont une nature déterminée, il nous semble certain que cette nature impose à chacun une destination spéciale...
JOUFFROY, Mélanges philos., 1833, p. 299.
P. anal. :
4. La beauté de l'animal est toute de convenance. Elle tient à l'évidente destination de ses membres pour la fonction particulière qui lui est départie. Un lévrier, un cerf, une gazelle offrent si bien le caractère de l'agilité, que, même quand ils sont immobiles, on les voit courir.
Ch. BLANC, Gramm. des arts du dessin, 1876, p. 29.
2. P. ext. Fonction particulière attribuée par l'homme à une chose de sa création, en rapport avec ses qualités spécifiques.
a) [En parlant d'une chose abstr., d'une œuvre d'art] L'auteur a cherché à rendre au « chant » héroïque sa destination véritable, qui est d'être ou de pouvoir être chanté (QUINET, Napoléon, 1836, p. 146). Idéaliser le dogme pour idéaliser le régime, telle fut toujours la destination propre du culte (COMTE, Catéch. posit., 1852, p. 172) :
5. Chez les Anciens, l'œuvre d'art n'était pas présentée pour sa seule valeur esthétique. Elle jouait le rôle d'ex-voto, symbolisait un culte, évoquait des fastes militaires. L'art du Moyen-âge a une destination religieuse et morale.
Les Musées en France, 1950, p. 20.
b) [En parlant d'un objet utilitaire] Synon. emploi, usage, utilisation. Victor avait assurément déjà ménagé une destination aux cent mille écus d'Édouard; ils étaient déjà lancés sur la haute mer où voguent à pleines voiles les vaisseaux de la fortune (GOZLAN, Notaire, 1836, p. 205). Quelque objet sans destination précise brille sourdement (COLETTE, Pays. et portr., 1954, p. 160).
c) [En parlant d'un édifice, d'un bâtiment] Synon. affectation. Ces hôtels sont vides, ces monuments ont une destination mal définie, ces maisons luxueuses n'abritent que de rares locataires (VIOLLET-LE-DUC, Archit., 1872, p. 257). La prison des Petits Carmes est un sombre ancien couvent affecté, si je ne me trompe, à son actuelle destination dès après 89 (VERLAINE, Œuvres posth., t. 3, Prose, 1896, p. 138) :
6. On trouvera la grange tout de suite en sortant. La destination des lieux en impose les dimensions. Ainsi, je compte huit mètres au carré pour la grange, traitée comme un hangar, tout un côté s'ouvrant, parce que, par exemple, on doit pouvoir y garer à la hâte, y reculer de front deux chars de foin ou de grain...
PESQUIDOUX, Le Livre de raison, 1925, p. 149.
SYNT. (rel. à B). Destination particulière, primitive, sociale; nouvelle, première, principale, vraie destination; changer la, remplir sa destination.
3. Spéc., DR. Usage auquel une chose a été affectée.
a) [Chose] Immeuble par destination. Les objets que le propriétaire d'un fonds y a placés pour le service et l'exploitation de ce fonds, sont immeubles par destination. Ainsi (...) les animaux attachés à la culture; les ustensiles aratoires; les semences. (Code civil, 1804, art. 524, p. 96).
b) Destination du père de famille. Servitudes résultant, lors d'un héritage qui partage un fonds entre plusieurs propriétaires, de dispositions prises par le propriétaire précédent. Il n'y a destination du père de famille que lorsqu'il est prouvé que les deux fonds actuellement divisés ont appartenu au même propriétaire, et que c'est par lui que les choses ont été mises dans l'état duquel résulte la servitude (Code civil, 1804, art. 693, p. 127). Cf. aussi AUGIER, Fils Giboyer, 1862, V, p. 170.
C.— Direction à suivre, lieu où doit se rendre une personne, où l'on envoie un objet. Détourner de sa destination; être rendu, parvenir à destination. Synon. arrivée, but. Ma tante, qui voulait du moins savoir à quelle distance j'allais me trouver d'elle, prend une vieille mappemonde (...) pour y trouver le lieu de ma nouvelle destination (JOUY, Hermite, t. 4, 1813, p. 189). « Duncan » parti depuis 18 courant pour destination inconnue (VERNE, Enf. Capit. Grant, t. 2, 1868, p. 255) :
7. Quelques-uns des garçons qui servaient, lâchés entre les tables fuyaient à toute vitesse, ayant sur leur paume tendue un plat que cela semblait être le but de ce genre de courses de ne pas laisser choir, Et de fait, les soufflés au chocolat arrivaient à destination sans avoir été renversés, les pommes à l'anglaise (...) rangées comme au départ autour de l'agneau de Pauillac.
PROUST, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 810.
Expr. ell., subst. + à destination. Il partait par un train de plaisir à destination de Dieppe ou du Havre (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Dimanches bourgeois Paris, 1880, p. 286).
P. méton., vx. Personne qui reçoit un envoi. Synon. destinataire :
8. Cette boulette tombe dans la cour. Celui qui la ramasse l'ouvre et y trouve un billet adressé à quelque prisonnier de la cour. Si c'est un détenu qui fait la trouvaille, il remet le billet à sa destination (...). Cette fois, le postillon parvint à son adresse, quoique celui auquel le message était destiné fût en ce moment « au séparé ». Ce destinataire n'était rien moins que Babet...
HUGO, Les Misérables, t. 2, 1862, p. 58.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Fin XIIe s. [la devant] destinations [praedestinatio] « prédestination, choix prédestiné de Dieu » (Li dialoge Gregoire lo Pape, éd. W. Förster, p. 32, 21); 2. 1690 « emploi auquel une chose est destinée » (FUR.); 3. 1770 « lieu où l'on doit se rendre » (RAYNAL, Hist. phil., V, 9 ds LITTRÉ). Empr. au lat. impérial destinatio « fixation, détermination, résolution ». Fréq. abs. littér. :787. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 390, b) 1 214; XXe s. : a) 572, b) 1 165.

destination [dɛstinɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. XIIe; lat. destinatio, du supin de destinare. → Destiner.
1 Ce pour quoi une personne ou une chose est faite. Fin, finalité. || La destination de l'homme sur la terre, la fonction attribuée à l'homme (par une entité supérieure, divinité, destin, etc.). Destinée, mission, vocation; raison (d'être).(1690). || La destination d'un édifice. Affectation. || Cet appareil n'a pas d'autre destination. Emploi, usage, utilisation. || Cet argent n'a pas été employé suivant la destination prévue. || Remplir sa destination. || Détourner de sa destination un édifice ( Désaffecter). || Destination primitive, destination d'origine.
1 Les autres constructions avaient subsisté, en se transformant plus ou moins; la ferme et sa basse-cour gardaient leur destination d'origine.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, IX, p. 75.
2 Avec quel argent ? Avec une somme que ces messieurs lui avanceraient sous la forme d'un prêt ordinaire, sans que la destination en fût spécifiée dans le reçu.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XII, p. 86.
2 Dr. Rapport entre deux choses affectées l'une à l'autre par leur propriétaire.Destination du père de famille : rapport d'utilisation qu'une personne a établi entre deux fonds dont elle est propriétaire, et qui donne naissance à une servitude lorsque les deux fonds viennent à passer aux mains de deux propriétaires différents. || Établissement des servitudes par destination du père de famille (Code civil, art. 692 à 694).|| Immeuble par destination (Code civil, art. 524).
3 (1770). Lieu où l'on doit se rendre, lieu où une chose est adressée. But, direction. || Partir pour une destination lointaine; inconnue. || Se diriger vers telle destination. || Répartir, classer les lettres, les imprimés, suivant leur destination. Router. || Lieu de destination. Arrivée.
3 Chacun, irrité par la fatigue et la faim, était impatient d'arriver à sa destination.
Ph.-P. Ségur, Hist. de Napoléon, IV, 7.
4 (…) il allait, d'un pas circonflexe, vers une destination peu certaine, à la façon d'un somnambule que menacerait le mal de mer.
Léon Bloy, la Femme pauvre, I, p. 9.
À destination. || Arriver, parvenir à destination. || Être rendu à destination. || Adresser, expédier, envoyer, transmettre une lettre à sa destination. || Navire, train en partance à destination de Marseille. || Voyage à destination de l'Italie.
CONTR. Départ, origine.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Destination — may refer to: Destination a physical location one may journey or travel to Destination (disco group) Destination (Eloy album) Destination (Ronan Keating album) Destination (FictionJunction Yuuka album) Destination (game), a board game Destination …   Wikipedia

  • destination — DESTINATION. s. fém. L emploi d une personne ou d une chose pour un objet ou un usage déterminé. La destination des deniers. Suivant la destination qui en avoit été faite. Remplir sa destination. [b]f♛/b] On dit, Se rendre à sa destination, pour… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • destination — des‧ti‧na‧tion [ˌdestˈneɪʆn] written abbreviation destn noun [countable] TRAVEL TRANSPORT the place that someone or something is going to: • flights to the most popular holiday destinations …   Financial and business terms

  • destination — I noun aim, aspiration, bourn, conclusion, consummation, debarkation point, destiny, end, end result, ending, finish, goal, intent, intention, journey s end, last stop, object, objective, planned place of arrival, point of cessation, point of… …   Law dictionary

  • Destination — Sf Bestimmung, Endzweck per. Wortschatz fremd. Erkennbar fremd (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. dēstinātio ( ōnis), einer Ableitung von l. dēstināre befestigen, festmachen, festsetzen , einem Kausativum zu l. stāre stehen, verweilen,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • destination — Destination. s. f. v. La disposition que l on fait de quelque chose dans son esprit. La destination des deniers, suivant la destination qui en avoit esté faite. Il s employe aussi dans le sens actif. On n a pas suivi la destination des fondateurs …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Destination — Des ti*na tion, n. [L. destinatio determination: cf. F. destination destination.] 1. The act of destining or appointing. [1913 Webster] 2. Purpose for which anything is destined; predetermined end, object, or use; ultimate design. [1913 Webster]… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Destination — (Ausspr. dt. destinaˈʦɪ̯oːn), dt. Reiseziel, Zielort ua. kann bedeuten: allgemein den Ort, zu dem man reist, siehe Reise in der Touristik den Oberbegriff eines Angebotsprofils, siehe Destination (Tourismus) speziell im Flugverkehr den… …   Deutsch Wikipedia

  • destination — 1590s, act of appointing, from L. destinationem (nom. destinatio) purpose, design, from pp. stem of destinare determine, appoint, choose, make firm or fast, from de completely, formally (see DE (Cf. de )) + stinare, related to stare to stand,… …   Etymology dictionary

  • Destination — (lat., franz.), Bestimmung, Endzweck; destinieren, bestimmen, ausersehen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon